Chasse aux mauvais liens

Les éditeurs d'outils de tracking et de monitoring de liens (backlinks) s'en frottent les mains : maîtriser sa e-reputation fait désormais partie des pré-requis du référencement.

Qu'un lien émanant d'un site à l'image sulfureuse ou à la fréquentation notoirement mauvaise pointe vers votre domaine et vous avez la possibilité de le savoir. Si le lien draine du grabuge, et si vous utilisez les outils en ligne fournis par Google, vous recevrez sûrement un message vous informant du méfait à corriger au plus vite (lire l'article précédent "liens factices") Plus difficilement, vous aurez peut-être la possibilité de le faire retirer. Bref, cela va vous tenir occupé un bon moment, et sans compter sur les techniques de manipulation comme le Negative Seo qui ne demande qu'un achat en ligne de quelques euros pour vous causer du souci sur une durée suffisamment longue pour vous laisser en Septembre blanc comme un cachet d'aspirine retrouver vos collègues tout juste revenus de Malaga bronzés comme des retraités californiens.

Chasse aux mauvais keywords

Mais le plus inquiétant pourrait être le sentiment de panique provoqué par une poignée de mots-clé "à proscrire". Une liste noire de ces keywords circule au fil des blogs SEO depuis la fin 2011, parmi lesquels on retrouve immanquablement les coupables suivants :

  • site CP
  • communiqué de presse
  • communiqués en ligne
  • annuaires web
  • ...

Il serait dit que Google Panda applique un traitement spécial aux sites affichant ces termes de manière optimisée (titraille, balisage sémantique, répétition) dans leurs pages.

Dé-référencement de sites CP

J'en ai eu récemment la triste confirmation (non pas du fait énoncé ci-dessus qui n'est pas - à ma connaissance - documenté dans les saintes écritures des Guidelines Google pour Webmasters), car j'ai pu constater que certains sites se faisaient dé-référencer, c'est à dire qu'ils ne figuraient plus dans les pages d'annuaires ou de sites de communiqués dans lesquels ils figuraient auparavant.

Promoteur Internet

Légende Photo : Vérification sur Google.fr de la présence du site promoteur-internet dans les pages de l'annuaire net créa.

Crédit photo : screenshot par Promoteur Internet. Août 2012.

Chouette ! Mon site est référencé sur cet annuaire ! Je clique sur le lien, et là...

Promoteur-Internet

Légende photo : "The requested URL/site-promoteur-sur-web-blog-cp--s-15795.html was not found on this server".

Crédit Photo : copie d'écran Promoteur Internet Août 2012.

Pourquoi faire de l'anti-référencement de la sorte ? Doublement dommage !

  1. Mon site ne figure plus dans l'annuaire
  2. Même pas une petite page 404 personnalisée pour accueillir le visiteur...

Bien entendu, je n'ai pas été informé de cette suppression de fiche annuaire ni du lien.

Suppression sans sommation

Malheureusement, j'ai vécu cette expérience pour le même site plusieurs fois.

Vous pourriez me dire :

Il vaut mieux ne pas prendre de risque et tout simplement ne pas utiliser ces termes dans les soumissions aux moteurs et sites CP

Certes. Sauf qu'au moment où j'ai proposé ce site aux annuaires, Panda n'était pas encore passé par là. Et temps de validation/modération aidant pour la plupart des annuaires visés, il était trop tard pour faire quoi que ce soit.

J'aurais au moins aimé un email de sommation. J'ai reçu quelques mails, a posteriori, c'est à dire m'informant que mon site avait été retiré de la base de données. Sans aucune explication ni justification.

Exempt de tout soupçon

Or le site en question, c'est celui-ci, dont vous lisez les pages. Pas sandboxé, pas pénalisé par Panda ou Penguin. Toutes les pages ou presque figurent dans l'index Google. Certains articles ressortent dans les premières positions sur leurs mots-clés... Pas de quoi, il me semble, paniquer à la seule vue de son URL...

Quant aux soumissions elles-même, réalisées avec un outil en ligne d'assistanat de soumission bien connu de la communauté de référenceurs francophones, elles ne présentaient pas de duplicate content (vérification par l'outil en ligne fourni avec le pack soumission et vérification via MyPositeo). De plus, sur la prestation de soumission semi-automatique achetée, seulement 4 annuaires sur la quarantaine sélectionnée publient encore aujourd'hui ma fiche !

Google Panda et Penguin rendent Parano

Cette conclusion me semble tristement révélatrice de la tension qui règne actuellement au sein de la communauté SEO. Mais également de l'état d'hébétude d'un grand nombre d'éditeurs de sites, qui ne savent plus faire preuve de discernement et réagissent de manière impulsive en générant des dommages collatéraux pour eux et pour les autres.

Et vous, avez-vous été victime d'une de ces actions de suppression de lien sans préavis ?