Besoin de lien envie de toi

Rappel des fondamentaux : Pourquoi faire un lien ?

  • Parce que c'est utile à l'internaute : c'est à-propos et que ça illustre bien un contenu, le complète ou ça en étend la portée; ou encore ça l'exprime différemment
  • Parce que cela m'est utile : ça permet d'ajouter un vote vers mon site et donc ça en augmente la popularité (je ne rentre pas dans les considérations qualitatives ici)
  • Parce que c'est obligatoire : lien vers des mentions légales, pour respecter l'utilisation d'une image (copyright), etc
  • Parce que cela n'est pas vraiment directement utile, ni à l'internaute ni à moi, mais c'est un "plus" : lien vers wikipedia pour un terme donné, ou toute autre source faisant autorité sur un sujet, ou encore pour faire comme tout le monde parce qu'un sujet est à la mode;
  • Parce que je suis payé ou récompensé pour faire ce lien
  • Parce que je souhaite aider un(e) ami(e) et que lui rendre un service à l'aide d'un simple lien ne me coûte rien...

Rappelons que faire un lien est ici assimilable, même si dans une moindre mesure,  à partager sur les réseaux sociaux,  "faire un like", "faire un +1" : tous les points évoqués ci-dessus sont applicables.

L'algo de Google et le web sont dans un bateau....

Que fait Google ? Il prend le web : il l'ingurgite, le scanne, puis il le digère et en régurgite sa version au travers de la page de résultat de son moteur de recherche. Ce que je me plais à répéter à l'envi : le web n'a pas besoin de Google. Certains internautes, si. Mais Google, indubitablement, a besoin du web.

Si je suis si critique vis-à-vis du moteur, c'est que j'ai commencé à surfer sur le web en 95, et que j'ai fait mes premiers sites en 98. J'ai commencé sans Google, sur le web. Donc je n'ai aucun problème à dissocier le symbiote qui vis "sur le dos" du web qu'est Google. Google en est là aujourd'hui parce qu'il a réussit à séduire des générations d'internautes. On pourrait tout aussi bien utiliser DMOZ...

Bref, lorsque des référenceurs viennent en critiquer d'autres parce qu'ils n'ont pas respecté les guidelines, et ceci et cela et gnagnagna, et ce faisant, se posent en défenseurs de ce protoplasme omniprésent et omniscient qu'est Google, je déplore cet attachement sans fondement : pourquoi défendre une politique qui n'est ni altruiste ni philanthrope, pourquoi sombrer dans l'émotionnel ? Lorsque j'ai rédigé le billet SEO SADO MASO c'était pour faire réfléchir une partie de cette population qui essaie de vendre ses prestations appliquées tout particulièrement à Google. Pourquoi battre sa coulpe, pourquoi le SEO aurait-il des états d'âme alors que Google (qui se place comme juge et partie) n'en a pas et se place simplement dans une optique de satisfaction de ses actionnaires (le profit avant tout) ?

Renier n'est pas jouer

Marie-Aude (Lumière de Lune) très en verve ces derniers temps a publié ce billet sur le délinking massif auquel j'ai répondu http://www.lumieredelune.com/encrelune/comment-supprimer-ses-liens,2014,08/comment-page-1#comment-297827

Ma position est la suivante, et je n'ai pas changé de cap depuis un moment : je n'ai jamais utilisé l'outil de désaveu, je n'ai jamais demandé la suppression d'un lien, je n'ai jamais renié ce que j'ai fait. Non pas parce que j'ai le bocal et que je considère que je suis parfait. Mais simplement parce que je considère que j'ai le droit de ne pas être d'accord avec la stratégie de Google ou d'un autre. Et que mon point de vue est légitime. Pourquoi irais-je m'agenouiller devant Google ou Facebook ? J'écris depuis des années sur la facilité d'apprendre à créer un site web en partant de zéro, à l'aide de quelques balises, ce qui est pour moi le summum de la liberté, et l'un des fondements du web. C'est une approche très punk que je revendique : Do It Yourself : Ne soyez pas dépendants ou tributaires de tiers. J'ai connu la succession des Frontpage, Dreamweaver, Homesite, je comprends le business, c'est légitime; toujours est-il qu'on peut faire sans. Toujours est-il qu'en se simplifiant la vie d'un côté en installant un WordPress, on se la complique de l'autre en devant suivre au jour près toutes les alertes de sécurité et de vulnérabilité du CMS, des thèmes ou des plugins utilisés !

Beaucoup de référenceurs expliquent en long, large et travers, comment détricoter le netlinking qui a été fait et parfois sanctionné car jugé contrevenant aux règles de Google.

A mes yeux, c'est une hérésie pure et simple que de renier les liens. J'évoque dans ma réponse (lien ci-dessus) le fait qu'on ne peut tout contrôler, qu'il s'agisse de NSEO, de "simple" duplicate ou de scrap intentionnel (non pas dans le but de nuire, mais de bénéficier du signal d'update régulière pour un domaine). Sans compter que sur le web comme ailleurs, des sites disparaissent, des pages sont remaniées, et donc là encore des liens disparaissent "naturellement", de leur belle mort...

Ensuite les moteurs horodatent tout, et prennent donc en compte les disparitions de liens dans un contexte global. Enlever un lien ne fera pas de votre site un domaine "irréprochable" pour autant. Au contraire, s'il n'y a pas de raisons particulières (le site lié est toujours en place, et conforme à ce qu'il était lorsque le lien a été fait), je dirais même qu'il y là matière à poser un marqueur : pourquoi ce lien a-t-il été supprimé ? S'agirait-il d'un lien vendu ? En effet, une des explications les plus simples est la durée du lien : 6 mois, 1 an, hop ! plus de lien ! C'est typique d'un lien acheté. Et ça tient aussi la route pour un échange de lien, donc là encore une tentative de manipulation de l'algo...

Les mails d'avertissement des GWT que j'ai pu voir via des blogs donnent des exemples de sites "à risque" selon Google, mais pour moi il est évident que les webmasters sont invités à pallier la brèche de l'algo en faisant le boulot de Quality Rater à sa place : le site incriminé essaie-t-il de tricher ? Oh my god, il y a des pages avec des ancres optimisées, mon dieu il y a l'expression "annuaire seo" en H2... Et paf tout ce petit monde va balancer ça sur les réseaux sociaux en se faisant donc l'apôtre de la société qui se positionne comme si elle était le web.

Beaucoup de SEO, dans leurs commentaires, font état que l'équipe de la Webspam team doit bien se marrer en suivant les différentes évolutions du SEO francophone. Je pense qu'ils se marrent autant qu'ils serrent les dents. Car de plus en plus de blogs ne partagent plus leur stratégie, leurs "bons plans", leurs avis, et c'est tant mieux. Eduquer les internautes désireux d'apprendre les bases du référencement naturel c'est bien, mais donner tous les arguments aux Googlers pour se faire pister en tant que "manipulateur d'algo" et ne pas comprendre pourquoi les sites sont déclassés, c'est sûrement moins fun.

Certains diront "arrêtons la parano"; je dirais plutôt que puisque les Googlers sont prêts à faire des Hangout avec la communauté SEO francophone, c'est bien qu'ils en saisissent un minimum l'intérêt, sinon pourquoi se donner cette peine, alors que les Guidelines existent, etc ?