L'arnaque au NDD expiré

Acheter un NDD expiré : une bonne idée ?

Ancienneté du nom de domaine

C'est un critère parmi tant d'autres qui a la vie dure. En effet, en temps et usage normal, un nom de domaine qui prend de l'âge se bonifie. Donc, en règle générale, on aura tendance à privilégier un NDD ancien. Nous allons voir pourquoi.

Seulement ce critère n'est plus aussi simple à appréhender qu'auparavant. L'ancienneté tient compte du site :

  • La charte graphique et les technologies utilisées ont-elles changées ?
  • Le contenu a t-il changé ? La thématique ? La langue de publication ?
  • L’hébergement du site (adresse IP) a t-il changé ?
  • Le propriétaire du site a-t-il changé ?

S'il est normal que des modifications cosmétiques (refonte graphique), techniques (migration de serveur, migration vers un CMS) ou éditoriales (apparition de nouveaux rédacteurs, style nouveau) apparaissent au travers des années, il s'avère en général qu'un NDD bonifié ne bouge pas trop.

Or ici sur les "9 années" mentionnées, il est intéressant de constater que le site n'a pas bougé dans les 6 années suivant sa création. Puis de 2012 à 2015, a enregistré une quarantaine d'enregistrements différents entre les registrars, les hébergeurs et les propriétaires qui se sont succédé.

Cf. le whois ci-dessous :

Informations sur site expiré

On notera au passage la date de création au mois d'Août 2015 (le dernier "snap" en date). Autant pour les "9 ans d'ancienneté". Il ne faut donc pas confondre la date de création du NDD avec la date du dernier achat/enregistrement. Dans l'énorme majorité des cas, le compteur d'ancienneté est remis à zéro par le transfert de propriété. Comme ici par les services de renseignement Whois, mais aussi par Google...

Remarquez au passage un autre indicateur sur le score SEO... 0% pointé ! Mais bon, il s'agit là encore d'un autre simple indicateur...

Outre ces informations sur la stabilité d'un NDD, il est également recommandé d'aller vérifier l'historique indexé du site. Je rappelle que vous pourrez trouver d'autres analyses à propos de ce NDD dans l'article http://blog.promoteur-internet.com/post/metriques-seo

L'historique, passif du NDD

Le site Waybackmachine / Archive.org (https://archive.org/) fournit de très précieux renseignements à ce sujet. Voyez en premier lieu une information contradictoire entre les dates fournies par le whois ci-dessus et celles de la première indexation du site par Archive : 17 novembre 2006 pour ce dernier contre février 2007 pour le premier. Pas une énorme différence, mais de quoi prouver, s'il le fallait encore qu'il ne faut pas se satisfaire d'un seul son de cloche.

  1. Jusqu'en 2012 l'URL redirige sur un sous-domaine "blog.y----*------.fr". Le site est un blog en français, propulsé par le CMS Dotclear, hébergé chez Gandi.
  2. En 2013 il devient un CMS WordPress avec l'installation de base en anglais. Il reste de longs mois ainsi, vide et sans aucun changement, puis il publie quelques articles de type Communiqués de Presse truffés de liens, et rédigés en langue slave. Malheureusement le site Archive n'a pas envoyé ses crawlers sur le site à cette période et n'en a donc pas trace. Preuve que "les trous" dans son historique ne signifient pas que rien n'a bougé entre temps...
  3. En 2014 il devient ce faux site E-commerce de vente de chaussures de sport américaines.
  4. Puis en 2015 il change encore d'acquéreur pour une société de négoce de NDD qui le place en parking.

archive site web

Cet historique est évidemment typique de l'exploitation d'un des critères en référencement naturel, à savoir le nombre de liens pointant vers un domaine. Tant que le site reçoit des liens, considérés comme des votes par Google, il transmet une certaine valeur aux liens qu'il publie lui-même vers d'autres sites.

La vie d'un NDD expiré peut ainsi passer par tout un tas de phases complètement différentes les unes des autres, et n'ayant comme point commun que le linkjuice que le site est susceptible de passer à d'autres. Il attire tous les profils intéressés par cette valeur toute relative.

Tant que des liens existent vers ce site, il y aura toujours des logiciels pour les comptabiliser, et attribuer cette valeur au NDD expiré. Même si le site lui-même ne vaut plus rien en terme de contenus, de contenant. Même s'il est lessivé par les rachats.

Continuons maintenant vers les autres métriques :

Le PageRank

Sur la première image de l'article, on lit Google Page Rank : 2.

Peut-être faudrait-il expliquer à ce domainer que le PR n'est plus officiellement mis à jour par Google depuis... décembre 2013 (Source : http://www.journaldunet.com/solutions/seo-referencement/google-pagerank-abandonne-1013.shtml). Le PR de Google n'est donc plus connu, il faut arrêter de communiquer dessus car il ne correspond qu'à une "image figée" du site fin 2013. En aucun cas la réalité actuelle.

Majestic Trust Flow et Citation Flow

On lit : 13 et 21.

Je vais sur MSEO et je fais le test : je lis TrustFlow 0 et Citation Flow 0. Pas de page indexées, pas de liens. Majestic a enfin mis à jour ses métriques pour ce site. Cela faisait un an que les vieilles données trainaient et s'appliquaient au site de scam sur les chaussures. Ouf. En tous cas, ce domainer n'est pas pressé de faire la mise à jour de ces métriques.

EDIT du 07.01.2016

Malheureusement, le score n'est pas le bon : testé avec le http:// dans l'URL, comme je l'explique dans la suite des commentaires

Backlinks et domaines référents

35 backlinks, 11 domaines référents. J'aimerais bien savoir où ils sont allé les chercher, et les trouver. Évidemment, l'info (ou l'intox) n'est pas donnée. On est censé prendre ça pour argent comptant ?

Moz Authority

Cet indicateur est sans doute le seul qui soit encore vérifiable en ligne, car le site Moz affiche bien 20 pour le site. Comme quoi la fraîcheur de leur BDD est à prendre avec beaucoup de recul. OU ENCORE, comme quoi les petits sites dont les mises à jour ne sont pas régulières et épisodiques n'attirent pas les crawlers qui ne viennent donc pas mettre à jour leurs index... Méfiez-vous donc de l'attractivité d'un site expiré... avant son expiration. Si le site n'était que très peu mis à jour, et donc peu visité par les robots qui enregistrent les dates de modifications des fichiers, il est plus que probable qu'une partie non négligeable de logiciels et d'outils en ligne n'aient pas rafraîchi leurs données à son sujet.

Ahrefs domain rank

URL Rating 7, Domain Rating 39, voilà ce que nous dit Ahrefs. Pas mieux que MOZ donc pour ces indicateurs obsolètes. Pourtant, la donnée "DOMAIN RANKING" n'existe pas chez Ahrefs. Le terme "RANK", qui prête à confusion avec le Google PageRank, et seulement associé au mot "GLOBAL". Donc, quid du "domain ranking" mis en avant par le domainer, c'est une pure invention...

Thématique / Nuage de mots-clés

Un mélange de genres digne d'un feu de silo sémantique. Univers mode et chaussure, univers IT et référencement, thématique musique... Un grand bazar indéfinissable. Là encore un gros point négatif à l'heure actuelle où tout le monde pense catégorisation.

Métrique Maison

Quant à la première donnée affichée ("62"), comment est-elle calculée ? Mystère...

L'avis de Google

Depuis l'an dernier déjà, Google a désindexé ce nom de domaine et n'a plus aucune page en archive / cache. Et les derniers enregistrements avec redirections (pages parking chez des domainers) ne vont rien arranger.

Mon avis

49 euros HT/mois pour avoir un site sur-mesure avec ce NDD ?
C'est vraiment se tirer une balle dans le pied.

Mais le plus important....

C'est que le nom de domaine lui-même est inutilisable, à moins bien sûr de s'appeler Yann Faurie. Qui, en dehors, achèterait un tel NDD dans le but de bloguer ou de faire du e-commerce ? Qui, en dehors également de spammeurs ou de scammeurs ?

Pourtant, à la lumière des données qui sont présentées, un novice pourrait penser qu'il y a là un réel "coup à faire" en rachetant ce NDD.

Ce qu'il faut retenir

Les métriques correspondent à une information précise à un instant T. Cet article n'a pas pour vocation de faire du bashing à propos d'un outil, d'un logiciel ou service en ligne en particulier.

Comme je l'ai démontré, la plupart des outils testés fournissent une information erronée aujourd'hui (ou depuis quelques temps), qui était vraie à un moment donné (au moins 2012).

  1. Les liens vers ce domaine toujours valables et émanant de sites à moyenne/forte autorité, combinés avec un manque de mise à jour du crawl des outils, ont fait perdurer le capital du NDD et son caractère attractif pour toute personne désireuse de "pousser" des sites.
  2. Ce constat s'applique à un tout petit site qui a ainsi pu passer entre les mailles du filet. Un site d'envergure n'aurait probablement pas pu garder l'attractivité (même toute relative) de son NDD aussi longtemps (pratiquement 3 ans ici) car il aurait vu le passage des robots plus souvent, et une mise à jour des différents liens et des index dans les différents services en ligne.

Méfiez-vous des données présentées. Le web regorge de données qui ne sont plus à jour. D'immenses pans d'information, en outre, se perdent. Ne basez pas vos prises de décisions (ici : investir dans l'achat/location d'un NDD) que sur les résultats d'un seul outil. Lorsqu'il s'agit de domaines expirés depuis quelques années comme c'est le cas dans cet article, nous avons vu que même l'utilisation de plusieurs outils ne permettait pas de se faire une idée EXACTE du passif d'un NDD.

Enfin, avec la multitude de nouvelles extensions disponibles et le nombre de réseaux de sites (linkwheel) qui sont tombés depuis les filtres Penguin et Panda de Google, le choix est très vaste. Mais ne prenez pas de risque en récupérant un site avec un lourd passif. Des pénalités (jusqu'à la sandbox) étaient peut être en cours lorsqu'il a été abandonné...

Merci d'avoir lu jusqu'ici !

J'espère que cet article vous a permis de comprendre une partie du business des NDD web. Et que vous serez désormais à même de déchiffrer plus efficacement les métriques présentées...