SEO 2014

Je vous propose deux versions, une pour les professionnels du référencement, c'est à dire pour lesquels les prestations SEO (sens large) sont l'unique source de revenus, et une version pour les DIY, ceux qui référencent leur propre site uniquement, les étudiants, les curieux...

SEO Business

Note : ces conseils s'appliquent aux professionnels qui sont "prêts". BH, WH, GH... ne signifient rien quand on choisit de gagner sa vie en faisant du référencement. Tout est question de stratégie, à court / moyen / long terme.

1/ Investir. Achetez les logiciels qui vont vous permettre de gagner du temps, en fonction de vos besoins. Voir le site attrape robots.

2/ Investir. Inscrivez-vous aux formations référencement. Là aussi, gain de temps garanti : vous recevez les enseignements de pros expérimentés, et en plus vous élargissez votre réseau. Accessoirement, la plupart des formations proposent des plans et/ou des logiciels qui peuvent s'avérer utiles... cf formations interactives

DIY SEO

1/ Faire le tour des réseaux sociaux, blogs et forums pour essayer de grappiller le moindre conseil ou bon plan.

2/ Ne pas oublier que chacun prêche pour sa paroisse et que la désinformation (intentionnelle ou accidentelle - par ignorance) est un levier, cf. http://www.3615seo.fr/10-conseils-seo.php

3/ Négociez des partenariats avec des éditeurs logiciels pour essayer d'avoir les outils à moindre coût : certains proposent des échanges de service (par exemple une licence contre un article), la plupart offrent des périodes de réduction, enfin certains affiliés seront heureux de toucher une commission : c'est le moment pour voir si un échange de lien ne peut pas se négocier...

HORS CONSIDÉRATIONS DU STATUT (référenceur pro ou amateur)

1/ Arrêtez d'amasser des contenus que vous ne lirez jamais.

Arrêtez de bookmarker des tas d'articles qui semblent intéressants pour une chose ou deux (une liste de liens, quelques conseils dont la plupart sont connus)
Et élevez le niveau de vos exigences : fini le temps passé à lire des articles à faible valeur ajoutée.

2/ Arrêtez d'être le produit.

Ne plus contribuer à enrichir les actionnaires de twitter, facebook ou google. Utilisez ces outils simplement comme relais d'information déjà publiée sur vos propres supports.

Réfléchissez :

vous payez déjà pour un nom de domaine, un hébergement, vous avez passé du temps à designer une charte graphique et à rédiger de bons contenus, etc et maintenant vous voudriez délaisser tout cet investissement au profit de sociétés qui vous utilisent et monétisent vos contenus ?

3/ Décollez-vous des réseaux sociaux.

Arrêtez de chercher à vous justifier en disant que c'est pour le travail et que vous vous devez de maîtriser ces outils sur le bout des doigts.

4/ Arrêtez de de faire de la veille, de tester et d'expérimenter.

Faire de la veille sérieusement, c'est à dire pas seulement en configurant des logiciels pour réagir à des signaux, est énormément chronophage. Et à la finale, dans le milieu du référencement, qu'apprend t-on ? Parfois des informations peuvent donner des idées, mais il faut alors les confronter à la réalité, démontrer leur utilité et/ou leur efficacité. Et ça, ça prend encore plus de temps... pour un résultat pas toujours reproductible, et surtout pas souvent pérenne... Quant aux "plans" et autres astuces, ils ne sont tout simplement plus relayés. Bref le ROI de la veille sur le secteur du référencement est très discutable.

5/ Directement lié au point ci-dessus : capitalisez sur toute la veille déjà réalisée.

Vous avez sans doute déjà acquis beaucoup d'informations qui restent à explorer. Plutôt que de chercher constamment à intégrer de nouveaux éléments, concentrez-vous sur les valeurs sûres, qui sont souvent celles qui ne sont pas mises en place (le fameux adage "les cordonniers sont les plus mal chaussés")...

6/ Restez humbles et discrets

Tout simplement parce que le référencement est une boîte noire dont personne n'a la clé. Tout au plus, des centaines de critères permettent de "se faire une idée" de certaines choses du référencement, mais cela ne va pas plus loin. Et arrêtez de faire référence au "bon sens" : hier le bon sens consistait à faire des liens, aujourd'hui Google a travesti ce "bon sens" et déclare que les seuls liens valables sont ceux qui sont faits par les autres...

7/ Relisez l'Art de la guerre (Sun Tzu).

Le point ci-dessus vous gêne parce que vous ragez de voir vos concurrents s'afficher en tant qu'experts et garantissent des résultats ? Patience... Asseyez-vous sur le bord de la rivière, vous finirez par voir leurs corps passer. Et ceci, sans rien faire : pas de NSeo, rien, ils se sont éliminés/pénalisés tous seuls, ou bien d'autres concurrents s'en sont chargés. Pensez karma et retour de bâton.

8/ Dépendance et objectivité

Si vous bloguez et publiez 2 billets sur 3 qui font la part belle à Google, alors n'oubliez pas d'ajouter "Google" à côté de votre titre (par exemple : référenceur google, agence de positionnement web sur google, expert en visibilité Google etc).

Ne venez pas parler de la part de marché du moteur made in mountain view, et positionnez plutôt des sites "lambda" en premières positions sur des secteurs concurrentiels sur les moteurs bing, volunia, voila, qwant, exalead, blekko, baidu, yandex,...

Vous serez alors à même d'évaluer vos performances en tant que "référenceur 360°". Le web n'est pas Google. Enlevez vos œillères, bon sang.

9/ Évitez le bourrage de crane

Si le paragraphe ci-dessus vous dérange, rappelez-vous seulement des premières années du web. Faites des recherches sur des noms comme Altavista, Lycos, Netscape, Myspace...

Rien n'a changé, aucune entreprise n'est garantie de perdurer. Arrêtez de penser qu'il faut absolument un "Facebook killer" pour remplacer Facebook, par exemple. Les entreprises les plus en vue aujourd'hui ne sont pas à l'abri d'une désaffection de leurs utilisateurs, d'erreurs économiques ou stratégiques, de rachats pour mieux les faire disparaître, de lobbying politique etc.

Conclusion : Voilà un article de début d'année pour commencer une belle cure détox SEO ! Le Promoteur Internet vous souhaite d'obtenir de bons positionnements et du succès dans vos affaires.