Morne plaine

Il n'y pas un mois sans que je déplore des pertes de liens de toutes natures : site fermé, nom de domaine toujours valide mais contenu retiré, retrait des liens sur les ancres, etc. Tout le battage médiatique fait autour de Google Penguin fonctionne : les webmasters ont peur ! Une nouvelle ère vient de poindre, celle de la chasse aux (mauvais) liens. Seulement voilà, comment juger de la qualité d'un lien

Bien évidemment, on commence à trouver des outils pour cela  : business is business. Les liens suspects remontés par certains de ces outils me laissent dubitatifs. On reste en effet dans le flou. Personne n'a encore la main sur l'algorithme de Google, alors comment épingler automatiquement ces liens fauteurs de trouble ? D'autant qu'avec les mouvements de fond engendrés par cette déferlante Penguin, d'autres effets se font ressentir comme certaines levées de pénalités

Reste l'évaluation humaine. Certains de ces liens sont repérables en 2 secondes pour un regard professionnel, en considérant le contexte du lien, comme :

  • Juste en regardant l'URL : ceux qui émanent de sites parasites de type "statistiques" (article à venir très prochainement sur le sujet),
  • En allant sur la page : ceux qui sont visiblement du spamco super bourrin,
  • En allant sur la page : ceux qui sont plus conventionnels mais beaucoup moins appréciés par Google : liens en pied de page ou en blogroll (on dit sitewide) sans relation avec la thématique du site

Mais pour le reste... un lien sur un commentaire approprié, dans un forum bien entretenu, ou sur une page informative... comment déceler le risque ?

Penguin traque les tentatives similaires au spambombing à base d'ancres optimisées. Là encore, difficile d'établir des certitudes en tombant sur quelques liens ici et là qui pourraient avoir une ancre de 2 ou 3 mots-clés. L'appréciation se fait au regard de très nombreux critères (nombre total de liens, avec ou sans ancre optimisées, follow ou nofollow, sitewide ou pas, selon les supports, l'ancienneté, etc)

Beaucoup de webmasters n'ont pas l'expérience requise pour faire le distinguo à un niveau un peu plus subtile que ce que j'énumère dans la liste ci-dessus. Et prennent peur, en désavouant des sites entiers qui sont pourtant bien légitimes et parfaitement "conformes".

Tôt ou tard, ces liens dénoncés finissent par être dévalués. Les webmasters de ces sites constatent que les performances ne sont plus les même, puisque leur visibilité est amoindrie par le moteur. Les plus curieux lisent un peu partout qu'il est très difficile de faire remonter un site pénalisé et préfèrent stopper complètement le site, qui disparaît du jour au lendemain en emportant au paradis des liens ceux qui dirigeaient vers vous.

Repeupler la forêt

Maintenant que l'écosystème est mis à mal, il faut replanter de nouvelles graines.

Faire de nouveaux liens.

Seulement, on essaie de ne pas se faire avoir une seconde fois. La maîtrise de son système racinaire est primordiale.

  • Eviter les individus peu scrupuleux. Bien polis par devant sur leur blog, ils effacent vos liens au bout de quelques temps mais gardent vos contributions. S'applique aussi aux sites de CP qui remplacent vos liens par les leurs, lorsqu'ils ont des moneysites à promouvoir sur la même thématique. Généralement ces individus possèdent plusieurs sites, il est donc important de les boycotter tous, purement et simplement.
  • Eviter les emplacement instables : blogs gratuits, sites associés à des dates (ex : nantes2008) : ils risquent de disparaître très rapidement
  • Observer les nouveaux-venus : même s'ils éditent leur site dans les règles, ils risquent de ne pas persévérer et d'abandonner au bout d'un ou deux ans si le résultat n'est pas à la hauteur de leur espérance
  • Eviter les honeypots et autres spam-trap... qui peuvent être des pièges à liens bien utiles en NSEO (j'y reviendrais, je teste actuellement)
  • Etc : vos suggestions ? (Mais pas de délation, merci)

Bref, il va falloir enquêter pour ne pas poser son lien n'importe où !

Domaine privé

Le meilleur moyen de s'assurer de la pérennité de son netlinking consiste à établir son propre réseau privé. C'est la seule façon de garantir que les liens ne vont pas être rompus. On va donc revenir à un réseau des réseaux. La confiance ne sera accordée qu'à ceux qui ont une certaine éthique et qui perdurent sur la Toile (blink blink poke poke).