Évaluation de prestation

Tout est allé très vite !

Suite à l'annonce du concours j'ai suivi les instructions et pris contact par mail avec Marine, qui m'a répondu avec des demandes d'information sur l'article que je souhaitais, comme le sujet à traiter, le type et l'url qui doit en bénéficier, les précisions sur les mots-clés à répéter, etc

 N'ayant jamais eu à passer un appel d'offre pour cette presta. rédactionnelle que je propose moi-même (je suis sur les plateformes de mises en relation entre rédacteurs web et éditeurs de site mais je préfère écrire pour mes propres sites), je ne sais pas trop quoi exiger, car s'agissant d'un article offert (et connaissant le travail que cela représente), j'ai préféré ne pas être enquiquinant et laisser le traitement relativement libre.

A réception des infos demandées, Marine (https://twitter.com/MarineKbiz) me répond par retour de mail qu'elle s'occupe de l'article, ce que j'ai apprécié car je trouve le feedback important. L'article m'a été livré le lendemain. Ça commence bien : Le délai de livraison est excellent. Second constat : la longueur du texte fourni est supérieureau quota indiqué. Ça continue tout aussi bien ;-)

Ensuite la teneur de l'article : je me rends compte immédiatement que le sujet a bien été compris. Le ton employé est différent de mon propre style rédactionnel (normal non ?), un peu alarmiste à mon goût : c'est orienté de façon à faire un peu peur et mettre la pression sur les parents (la cible). Je reconnais toutefois que cela a un côté "vendeur" pour la prestation dont je souhaite faire la promotion. C'est donc plutôt positif !

Rappel: vous pouvez vous faire votre propre opinion sur le sujet : http://www.natural-born-linker.com/consulter-un-psy-pour-enfant/

Quant au style rédactionnel : Les phrases sont un peu longues et les tournures assez élaborées. Ce qui confère à l'article un niveau de lecture assez élevé: certes je ne m'adresse pas à des décérébrés, mais la cible est large : familles tous publics. Du coup j'ai la crainte qu'une part non négligeable des lecteurs risquent d'être découragés dès le premier paragraphe (à vous de me faire part de vos avis dans les commentaires). Je suis donc assez surpris (agréablement là encore) car je m'attendais un peu à des phrases courtes et simples d'un niveau d'expression d'élève du second cycle

Seul bémol : l'intégration des mots-clés, assez bonne mais sujette à des bizarreries. Ils sont repris textuellement, sans stop-words par exemple. C'est à dire que ça arrive un peu abruptement dans la phrase et ne semble pas très naturel  (pour un lecteur humain).

Au moment de faire part de mon ressenti à Marine, j'ai relu mon mail de doléances et j'ai compris que je n'avais indiqué nulle part le moneysite. J'avais communiqué l'URL du site sur lequel cet article serait publié (cf. ci-dessus), mais pas le site à promouvoir ! Ce qui explique pourquoi les mots-clés avaient été intégré ainsi : sans contexte, comment choisir la meilleure intégration des liens ?  J'ai ensuite communiqué un petit brief à Marine (une version résumée de ce que vous lisez maintenant) qui a pris le temps de me présenter la façon dont les rédacteurs de son équipe utilisaient ces mots-clés.

Unicité des contenus
Toute le monde est au courant maintenant : il faut éviter les contenus dupliqués, à moins de travailler dans la déduplication et la sauvegarde de données (Lire Le Duplicate Content, un bienfait pour l'entreprise). Dernièrement encore, un vent de colère souffle sur les réseaux sociaux et autres blogs SEO à propos du plagiat et du vol de contenus. Il faut donc faire très attention à ce que vous publiez, car il en va de votre responsabilité. Les excuses à posteriori et les explications de type "c'est le stagiaire" ou "c'est un nouveau sous-traitant" décrédibilisent l'entreprise qui publie en son nom le travail d'autrui.

J'ai donc mené quelques rapides vérifications, sur un paragraphe entier ou sur des phrases extraites au hasard : rien dans Google, ni avec Plagium ou Positeo. Très bon point donc là-dessus aussi.

L'heure du bilan

Comme j'ai été bercé par l'école des fans (Mark Zuckerberg devrait dire merci à Jaques Martin), je m'en vais donner des notes selon les critères suivants :

  • Délai de livraison : 10/10 (1 jour)
  • Nombre de signes/mots : 10/10
  • Compréhension du sujet : 9/10
  • Niveau de lecture (tournures, richesse du vocabulaire, longueur des phrases...) : 7/10 (trop élevé par rapport à ce que j'attendais, mais je n'avais pas spécifié. Quelques lourdeurs dans le texte mais je suis tatillon.)
  • Orthographe : 10/10 le texte a bien été vérifié par un correcteur : 0 fautes.
  • Intégration des mots-clés, répétition etc : 5/10 (les mots-clés sont tous là, mais tels que je les avais donnés - j'ai expliqué que c'était de mon fait aussi, puisque je n'ai pas indiqué l'URL du site à promouvoir)
  • Texte unique : 10/10 (d'après mes tests et étant entendu, je tiens à le préciser, que la plupart des outils sont faillibles à la détection de Duplicate Content)
  • Communication : 8/10
Je vous laisse calculer la moyenne globale, on frôle la perfection si on tient compte de mes remarques. Pour ce texte de test qui ne m'a rien coûté, le rapport qualité/prix est excellent ;-)

Est-ce que je recommanderais les services de Korleon Biz ?
Oui d'après cet essai. Le livrable est prêt à être publié tel quel. Rien à retoucher.

Qu'est-ce que j'améliorerais ?
Peut-être le processus de calibrage du texte à fournir. En envoyant une liste récapitulant les points permettant d'orienter la rédaction. Je sais qu'Aurélien a été étonné de reçevoir des questions sur le texte qu'il attendait, mais je prends en compte un peu plus de critères lorsque j'envoie ma propre grille d'évaluation. C'est sûr que cela fait un peu plus de paperasse et que ce n'est peut-être pas adapté à tous les projets de rédaction, notamment lorsqu'il s'agit de remplir des splogs ou des MFA ! cf. http://sitanim.fr/post/referencement-redaction-discount mais je ne pense pas qu'il s'agisse de la cible de Julien. On est dans de la prestation de bon / très bon niveau orientée haut de gamme qui peut constituer un fonds éditorial plutôt que simplement alimenter des sites de communiqués de presse à la chaîne.

Est-ce que je recommencerai l'expérience ?
Heu, non : j'ai gagné un article de plus de 500 mots et je viens d'en rédiger un de plus de 1 000 mots en contrepartie ;-)